đź–Š Calendrier national : les adaptations Ă  retenir

Les premières dates du nouveau calendrier prévisionnel*

24 avril : Meeting de sélection pour la Coupe d’Europe du 10 000 m à Pacé (nouveau format)

19 et 20 juin : Championnats de France d’épreuves combinées à Oyonnax (maintien) 25 au 27 juin : Championnats de France Elite à Angers (maintien)

3 et 4 juillet : Championnats de France espoirs à Caen (nouvelle date) 3 et 4 juillet : Finale nationale des Pointes d’or Colette Besson à Tours (maintien) 9 au 11 juillet : Championnats de France cadets-juniors à Evry-Bondoufle (maintien) 14 juillet : Coupe de France des ligues minimes à Saint-Etienne (maintien) 17 et 18 juillet : Championnats de France open à Evry-Bondoufle (maintien)

29 août : Championnats de France du 10 000 m et des courses de durée à Pacé (nouvelle date)

26 septembre : Challenge national des ligues à la marche à Saran (nouvelle date) 25 et 26 septembre, et 2 et 3 octobre : challenge régional des clubs

9 et 10 octobre : Coupe de France des spécialités et relais (nouvelle date) 16 et 17 octobre : Championnats Interclubs cadets - juniors - espoirs à Niort et Grenoble (maintien) 16 et 17 octobre : Championnats de France de grand fond marche (24h) à Château-Thierry (nouvelle date) 23 et 24 octobre : Challenge National Equip’Athlé Minimes (U16) (nouvelle date)

31 octobre : Date limite des demi-finales des championnats de France de cross-country


*Sous réserve d’une amélioration des conditions sanitaires et des différentes autorisations des autorités locales et nationales.




Le bureau fédéral, réuni par visioconférence vendredi 2 avril, a acté la modification du calendrier printanier et estival en tenant compte des nouvelles contraintes édictées cette semaine par le président de la République et suite à la consultation menée auprès des délégués des clubs. Principal changement : les Interclubs sont remplacés par un challenge régional des clubs, qui se déroulera les week-ends des 25 et 26 septembre et des 2 et 3 octobre. Certains championnats sont, eux aussi, décalés.



C’est une annonce qui détonnera forcément un peu, pour les nombreux inconditionnels qui marquent chaque année les week-ends de mai d’une pierre blanche. Dans le contexte de restriction sanitaire et de limitation des déplacements que connaît le pays, le grand rendez-vous des Interclubs est remplacé cette année par un Challenge régional des clubs, qui se tiendra les week-ends des 25 et 26 septembre et des 2 et 3 octobre. Il se déroulera, sur le principe de poules régionales, sans montées ni descentes, alors que l’échelon national n’est pas maintenu cette saison. Une ambiance de fête des clubs pour ce qui sera, si les conditions sanitaires le permettent, un temps fort du retour à la normale pour le sport, et l’athlétisme en particulier. D’autres dates évoluent, par ailleurs, dans le nouveau calendrier approuvé ce vendredi 2 avril par le bureau fédéral de la Fédération française d’athlétisme.


« Depuis le deuxième confinement de novembre, nous vivons au rythme des annonces successives, en suivant les évolutions de la situation et en cherchant sans cesse à nous adapter, rappelle André Giraud, président de la FFA. Nos commissions sportives ont mené un travail extraordinaire de propositions pour s’adapter au contexte. Suite aux annonces du président de la République le mercredi 31 mars, avec notamment l’impossibilité de se déplacer d’une région à l’autre et à plus de dix kilomètres de son domicile sur l’ensemble du territoire désormais, plusieurs championnats ne pourront pas se dérouler à la date prévue. Nous faisons en sorte de privilégier les reports aux annulations, afin de pas vivre une année blanche. »

Une perspective qui n’est pas neutre. « Certains sports, ceux qui se déroulent en salle ou en gymnase, sont malheureusement totalement à l’arrêt, pointe André Giraud. Nous nous sommes pour notre part rapprochés des fédérations françaises de cyclisme, natation pour ce qui concerne l’eau libre, triathlon, ski et course d’orientation afin de pouvoir proposer au Ministère, suite au travail de nos commissions médicales, des protocoles pour continuer à pratiquer. »