• Alsacienne2004

⚠️ Se protéger et protéger les autres - 08/03 - Consignes sanitaires Coronavirus - COVID-19

Consignes : N’appelez le Centre 15 que si vous ressentez des symptômes alarmants.

Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000


Nouvelles mesures adoptées


Conformément à la décision du Premier ministre annoncée vendredi 7 mars, le préfet du Haut-Rhin a pris un arrêté généralisant à l’ensemble du département la fermeture, du lundi 9 mars au dimanche 22 mars :


  • des établissements scolaires du premier et du second degré : écoles, collèges et lycées. Il est précisé que les formations post-bac (BTS, CPGE) et continue (GRETA) organisées dans les lycées restent ouvertes. L’enseignement à distance sera privilégié, dans la mesure du possible ; des accueils périscolaires (garderie, demi-pension, accueils de loisirs, etc.) ; des crèches et autres établissements d’accueil des jeunes enfants (haltes-garderies, jardins d’enfants, multi-accueils, etc.) ;

  • des centres de formation des apprentis (CFA).

Durant la période de fermeture, les élèves bénéficieront d’un dispositif garantissant la continuité pédagogique. Les modalités de cette continuité pédagogique seront précisées dès lundi 9 mars par les personnels de direction et d’inspection ainsi que par les directeurs d’école.


Vous pouvez consulter les documents d'information réalisés par le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse :

Comment mon enfant continue-t-il à apprendre s'il doit rester à la maison ? Comment mon enfant continue-t-il à apprendre en cas de fermeture de son école ou de son établissement scolaire ?

  1. Arrêté préfectoral 07-03-2020 portant fermeture écoles

  2. Arrêté préfectoral portant sur les manifestations sportives

Rappel des mesures déjà en vigueur

Le 6 mars 2020, le préfet, l’agence régionale de santé et la rectrice de Strasbourg ont décidé :

l’interdiction de tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 50 personnes en milieu clos. Il est rappelé que cette interdiction ne s’applique pas à l’activité normale des commerces, des entreprises, des restaurants et des bars. Les cérémonies familiales de mariage et d’obsèques peuvent se tenir en veillant à en limiter le nombre de participants. Les transports publics ne sont pas concernés par l’interdiction et fonctionnent normalement ; l’interdiction faite aux mineurs de rendre visite aux patients et personnes hébergées dans les établissements de santé publics et privés, et dans les établissements sociaux et médico-sociaux hébergeant des personnes âgées ou handicapées. En outre il est recommandé à chacun de limiter au strict nécessaire les visites dans ces établissements. Attention : certains établissements peuvent prendre des mesures plus restrictives, renseignez-vous avant de vous déplacer ; l’interdiction des épreuves et manifestations sportives sauf à huis clos (sans public) ; la fermeture des piscines sauf pour les entraînements et compétitions à huis clos.

Le document ci-dessous synthétise les mesures à observer dans le département du Haut-Rhin.


Retrouvez tous les conseils pratiques ici


Le 3 mars à 23h30 Le ministre des Solidarités et de la Santé, tient un point presse quotidien pour vous informer sur l’évolution de la situation en France. Les informations du jour :

Le virus est présent sur le territoire national, avec notamment plusieurs zones de regroupement de cas appelés "clusters". Nous sommes actuellement au stade 2 du plan d’actions du Gouvernement qui a pour objectif de prévenir et limiter la circulation du virus. Depuis le 24 janvier 2020, la France compte 212 cas de Coronavirus COVID-19 confirmés. Trois patients sont décédés, un patient chinois de 80 ans le 14 février, un Français de 60 ans le 26 février, une femme de 89 ans le 2 mars et un homme de 92 ans le 3 mars.


Retrouvez le point épidémiologique quotidien sur Santé publique France.


Dans le contexte de l’alerte nationale relative au coronavirus et au vu de l’augmentation du nombre de cas au niveau international, il convient d’agir ensemble afin de se préparer et de freiner la propagation du virus sur le territoire français.


Il est nécessaire que chacun en fonction de sa situation puisse prendre les mesures de prévention adaptées afin de limiter la transmission du nouveau coronavirus.


En raison de l’épidémie de coronavirus covid-19 et par mesure de prévention, les familles de retour de Chine, de Hong Kong, de Macao, de Singapour, de Corée du Sud ou des régions italiennes de Lombardie et de Vénétie, sont invités à garder leur(s) enfant(s) à domicile et ce, pour une durée de 14 jours.


Merci pour votre compréhension.


Retrouvez toutes les informations ici sur le site du Gouvernement


https://www.colmar.fr/actualites/information-aux-usagers-covid-19


Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000. Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, si vous présentez des signes d’infections respiratoires dans les 14 jours suivant votre retour de Chine (Chine continentale, Hongkong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, d’Iran ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, il faut contacter le 15.

J’habite à l’étranger, qui appeler ? L’Ambassade et consulat de votre lieu de résidence est à votre disposition pour répondre à l’ensemble de vos questions. Par ailleurs, le ministère met à jour régulièrement son site de conseils aux voyageurs.


Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19. Pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, d’Iran, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie. Pendant les 14 jours suivant le retour :

Surveillez votre température 2 fois par jour. Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…). Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir. Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique. Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…). Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…). Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…). Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...). Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.


En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :


Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent. Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque. Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.


Je rentre d’une zone à risque, on me demande de rester chez moi, que faire ? Si vous rentrez d’une zone à risque le télétravail est à privilégier pendant les 14 jours suivant votre retour. Si vous êtes mis à l’isolement ou si vous êtes maintenu à domicile, la sécurité sociale a mis en place un système dérogatoire qui vous permet de bénéficier de 20 jours d’arrêt de travail avec indemnités, sans délai de carence. Une telle situation peut se présenter si vous êtes un cas contact, un cas confirmés, si vous revenez d’une zone à risque ou si vous êtes parent d’enfants qui doivent être isolés. Pour être valide, l’arrêt de travail doit être signé par un médecin de l’Agence régionale de Santé.


Dois-je porter un masque ? Le port du masque chirurgical est recommandé si vous avez séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran, ou dans les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, pendant les 14 jours suivant leur retour. Il est également recommandé si vous êtes malades pour éviter de diffuser la maladie par voie aérienne. Il n’est pas nécessaire de porter un masque si vous n’êtes pas malade ou si vous n’avez pas voyagé dans une zone touchée par le virus afin d’éviter d’attraper le Coronavirus COVID-19. La prescription par un médecin est nécessaire. Le Gouvernement a donné instruction le 29 février aux pharmacies de ne pas délivrer de masque sans indication afin d’éviter de créer une pénurie. Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "gestes barrières" sont efficaces.


Que sont les gestes barrières ? Face aux infections respiratoires, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

Se laver les mains régulièrement. Tousser ou éternuer dans son coude. Utiliser des mouchoirs à usage unique. Porter un masque quand on est malade.


Y a-t-il suffisamment de masques en France ? Oui, 15 millions de masques chirurgicaux du stock national vont être mis en circulation. Les 138 établissements de santé qui prennent en charge des cas confirmés de Coronavirus COVID-19 vont recevoir des dotations de masques chirurgicaux dès vendredi 28 février 2020. Les masques seront aussi remis aux médecins généralistes, la semaine du 2 mars 2020, pour la prise en charge de patients suspectés d’être porteur du Coronavirus COVID-19. Cette mise à disposition sera réalisée via les pharmacies à l’aide d’un bon de retrait fourni par la caisse nationale d’assurance maladie.




  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
Actualités
Connexion dirigeant
Contact
Compétitions
Sections locales
Plan du site & Mentions légales