😱 Hubert Steinmetz a rejoint les Ă©toiles


Le Pays de Colmar Athlétisme et ses 7 clubs associés souhaitent ses plus sincÚres condoléances à la famille d'Hubert STEINMETZ, un pilier de l'athlétisme qui nous a quitté en ce dimanche 28 juin 2020.


Ses obsĂšques seront cĂ©lĂ©brĂ©es le lundi 6 juillet Ă  14h30  à L'Ă©glise paroissiale Saint-Maurice de Mommenheim. Un Ă©cran gĂ©ant sera mis Ă  disposition Ă  l’extĂ©rieur de l'Ă©glise pour ne pas limiter le nombre de personnes


L'emblématique entraßneur Brumathois s'est éteint hier à l'ùge de 78 ans.

Il restera comme un immense serviteur de l'athlétisme, faiseur de champion pendant plus de 50 ans .


Article DNA




Son plus fidĂšle athlĂšte, le dernier aussi, Baptiste Mischler, qu’il aura couvĂ© quinze annĂ©es durant, se disait « extrĂȘmement inquiet » ces derniers jours. Il y avait de quoi. HospitalisĂ© dĂ©but juin, Hubert Steinmetz est dĂ©cĂ©dĂ© ce dimanche des suites d’une longue maladie. Il avait 78 ans.

Amoindri depuis plusieurs annĂ©es par la maladie de Parkinson, l’emblĂ©matique entraĂźneur de l’Unitas Brumath Ă©tait nĂ©anmoins toujours restĂ© actif, gardant un Ɠil averti sur les rĂ©sultats de ses « gamins » et les accompagnant encore sur certains cross ou meetings de la rĂ©gion. Lui qui n’a jamais eu d’enfant avait fait de l’athlĂ©tisme et des fleurs ses deux grandes passions : dans les deux cas, il laisse derriĂšre lui de nombreux orphelins. Plus cruel encore, il aura manquĂ© de trĂšs peu de voir le stade d’athlĂ©tisme flambant neuf de Brumath enfin sortir de terre, lui qui en avait fait l’un de ses chevaux de bataille aprĂšs avoir si longtemps ƓuvrĂ© sur sa « schiess piste » (1), anneau de pas tout Ă  fait 400 mĂštres en cendrĂ©e qu’il bichonnait affectueusement.


Hubert Steinmetz et son athlĂšte Baptiste Mischler, dont il a fait un international français sur 1500 m aprĂšs l’avoir formĂ© pendant de longues annĂ©es sur la piste en cendrĂ©e de Brumath. DR


SpĂ©cialiste du cross-country et du demi-fond, Hubert Steinmetz a rĂ©ussi Ă  empiler les titres de champions de France - une cinquantaine - sur les armoires Ă  trophĂ©es de son club de toujours, d’abord grĂące Ă  l’inĂ©narrable Jean Conrath et aux cĂ©lĂšbres « demoiselles de Brumath », les sƓurs VĂ©ronique et Martine Rusch en tĂȘte, et plus rĂ©cemment grĂące Ă  sa « Panda Team », dont Baptiste Mischler Ă©tait le chef de file. « Il a choisi le panda par rapport Ă  l’athlĂšte qui est lui aussi en voie de disparition comme il dit », expliquait ce dernier en 2016, aprĂšs avoir fini 4e des Mondiaux juniors sur 1500 m cette annĂ©e-lĂ . Instituteur Ă  Kirrwiller pour son premier poste en 1964, puis prof de maths Ă  Pfaffenhoffen et prof de sport Ă  Hochfelden, Hubert Steinmetz Ă©tait un Ă©ducateur dans l’ñme, au moins autant (si pas plus) prĂ©occupĂ© par la rĂ©ussite scolaire de ses athlĂštes que par leur rĂ©ussite sportive. Raison pour laquelle il demandait Ă  consulter leurs bulletins « à NoĂ«l et au printemps ». « Parce que ce qui compte pour moi, c’est qu’ils rĂ©ussissent dans la vie », justifiait l’ex-footballeur et marcheur, vainqueur du Tour d’Alsace en 1979. « Un champion n’est jamais un cancre ».


Hubert Steinmetz, certes rĂ©putĂ© « dur » Ă  l’entraĂźnement, Ă©tait nĂ©anmoins trĂšs proche de ses athlĂštes.   Archive L’Alsace /Vanessa MEYER