top of page

👍 Les bons conseils "post-confinement" de CĂ©line Distel

L’ancienne sprinteuse internationale CĂ©line Bonnet-Distel, diĂ©tĂ©ticienne Ă  Strasbourg, a sa petite idĂ©e sur la maniĂšre dont on peut Ă©liminer les kilos accumulĂ©s pendant la pĂ©riode de confinement. Et il n’est pas spĂ©cialement question de privations, qu’on soit sportif ou pas.


CĂ©line Bonnet-Distel est diĂ©tĂ©ticienne Ă  Strasbourg, dans une structure du Centre europĂ©en d’étude du diabĂšte (CEED).  Archive L’Alsace /Vanessa Meyer


C'est tout sauf une surprise : sportif ou pas, la pĂ©riode de confinement a laissĂ© des traces dans les tĂȘtes et les organismes, jusqu’à faire dangereusement pencher la balance du mauvais cĂŽtĂ©. Selon une rĂ©cente Ă©tude, plus d’un Français sur deux a pris du poids ces deux derniers mois (2,5 kg en moyenne).


L’Alsace ne dĂ©roge Ă©videmment pas Ă  la rĂšgle, mais ce n’est pas une excuse pour faire n’importe quoi au moment de renouer avec une activitĂ© Ă  peu prĂšs normale. Raison pour laquelle la Strasbourgeoise CĂ©line Bonnet-Distel , ancienne sprinteuse aujourd’hui diĂ©tĂ©ticienne Ă  temps plein, appelle Ă  un peu de mesure et de bon sens avant de se lancer Ă  corps perdu dans le sport et les rĂ©gimes miracles.


« Aucun régime ne marche »

« La prioritĂ©, c’est de restructurer son alimentation », explique la salariĂ©e du REDOM , rĂ©seau d’éducation thĂ©rapeutique pour les maladies telles que le diabĂšte, l’obĂ©sitĂ© et les maladies cardio-vasculaires, basĂ© Ă  Strasbourg. « Pendant le confinement, la maniĂšre de manger Ă©tait plus anarchique, tant au niveau du contenu que des horaires. L’idĂ©al, c’est de garder toujours trois repas par jour, plus une collation pour ceux qui font rĂ©guliĂšrement du sport. Et pour les non-sportifs, on a aussi le droit d’avoir des envies ou un petit creux. Dans ce cas-lĂ , il faut simplement garder Ă  l’esprit que la collation n’est pas un repas supplĂ©mentaire. On peut par exemple privilĂ©gier une dizaine d’amandes et de noix et deux carrĂ©s de chocolat noir Ă  17 h. Non seulement ça favorise le sommeil, mais en plus ça Ă©vite la fameuse fringale du soir devant la tĂ©lĂ©vision. »


À l’étĂ© 2014, CĂ©line Distel (Ă  dr.) est devenue vice-championne d’Europe du relais 4x100 m Ă  Zurich, quelques jours aprĂšs avoir fini 6e  de la finale du 100 m. Photo AFP /Olivier MORIN